Première Ovation

Ressources / artistes et diffuseurs

FINANCER SES PROJETS

Pour réaliser un projet d’écriture, de spectacle vivant ou tout autre projet littéraire, différentes ressources peuvent être mobilisées : subventions bien sûr, mais aussi résidences de création. À l’étape de l’écriture ou de la production d’un spectacle, les auteurs, les conteurs et les artistes en arts littéraires trouveront dans cette section diverses opportunités pour mener à bien leurs projets.

Comme les bourses et subventions, les prix destinés à la relève représentent également une occasion de reconnaissance et parfois associés à des publications ou des bourses.

BOURSES POUR LA RELÈVE
OPPORTUNITÉS DE DÉPLACEMENT ET RÉSIDENCES
PRIX ET CONCOURS
LIENS D’INTÉRÊT
 

BOURSES POUR LA RELÈVE

Première Ovation (www.premiereovation.com)
Première Ovation en arts littéraires permet à des auteurs en début de carrière d’obtenir un soutien pour la réalisation d’un projet de création et de vivre une expérience pratique d’apprentissage. Au terme de leur participation, les artistes émergents auront, tout dépendant de la forme d’aide obtenue, développé un projet personnel ou collectif de création littéraire, élargi leur connaissance du milieu littéraire, développé de nouvelles compétences professionnelles propres au métier d’écrivain et établi un réseau de contacts.

Bourses de la fondation Jean Luc Lagardère (www.fondation-jeanluclagardere.com)
Cette fondation basée à Paris offre des bourses de création aux jeunes artistes (écrivains, producteurs de cinéma, auteurs de documentaires, scénaristes de télévision et autres) de moins de 30 ans et qui ont publié en français au moins une œuvre littéraire.

Bourses de la relève du Conseil des arts et lettres du Québec
(http://www.calq.gouv.qc.ca/artistes/litterature.htm)
Ce programme soutient les écrivains, les conteurs et les artistes de la création parlée du domaine littéraire professionnels et, dans certains cas, les collectifs d'écrivains, de conteurs et d'artistes de la création parlée du domaine littéraire. Des frais de subsistance peuvent notamment être octroyés pour la réalisation d’un projet d’écriture.

Entente relève (www.calq.gouv.qc.ca/regions/03prog_artistes.htm)
Ce programme régional résulte d’une entente entre le Conseil des arts et des lettres du Québec, la Conférence régionale des élus et le Forum jeunesse de la région de la Capitale-Nationale. Il soutient les artistes de la relève (toutes disciplines) pour des projets impliquant formellement des initiatives de partenariat en lien avec la collectivité ou des intervenants de la région.

Jeunes créateurs (www.sodec.gouv.qc.ca)
Par le biais de son programme Jeunes créateurs, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) soutient les scénaristes québécois âgés de 18 à 35 ans.

Jeunes Volontaires (http://emploiquebec.net/individus/jeunes/volontaires/index.asp)
Ce programme d’Emploi-Québec permet aux jeunes de 16 à 29 ans d’acquérir des connaissances et d’obtenir un soutien pour la réalisation d’un projet personnel.

Subventions à la création littéraire du Conseil des arts du Canada
(http://www.canadacouncil.ca/subventions/lettres/iw127227332247343750.htm)
Les subventions à la création littéraire viennent en aide aux écrivains et aux conteurs autochtones établis ou en début de carrière et appuient la création, en français ou en anglais, de projets de roman ou de nouvelle, de poésie ou d’essai littéraire. Des frais de subsistance peuvent notamment être octroyés pour la réalisation d’un projet d’écriture.


OPPORTUNITÉS DE DÉPLACEMENT ET RÉSIDENCES

Avatar (www.lenomdelachose.org)
Ce centre d’artistes en arts audio et électronique a mis en place plusieurs structures pour la création dans ces domaines, dont un studio d’enregistrement. Avatar reçoit en tout temps des propositions de projets qui souhaitent obtenir un appui de sa part. La poésie sonore fait partie de son mandat.

Offices Jeunesses internationaux du Québec (www.lojiq.org)
Cet organisme, qui chapeaute l'Office franco-québécois pour la jeunesse, l'Office Québec Wallonie Bruxelles pour la jeunesse et l'Office Québec-Amériques pour la jeunesse, favorise le développement professionnel et personnel des jeunes adultes québécois (18 à 35 ans) en leur permettant de réaliser un projet à l'international. On y retrouve plusieurs appels de candidatures pour des stages ou des bourses qui s'adressent entre autres aux jeunes artistes. Cet organisme peut également financer le déplacement des artistes pour un projet personnel.

Jeux de la francophonie (www.jeux.francophonie.org)
Organisés tous les quatre ans, ces Jeux invitent les jeunes francophones de moins de 35 ans du monde entier à se rencontrer lors d'épreuves sportives, mais aussi culturelles. Du côté des arts, on retrouve entre autres des compétitions de chanson, de conte et de littérature. Le ministère de la Culture prend en charge la délégation québécoise.

La Chambre blanche (www.chambreblanche.qc.ca)
Ce centre d’artistes en arts visuels se consacre aux pratiques installatives et in situ. Certains appels à candidatures pour des résidences pourront intéresser les créateurs de littérature hypermédiatique.

Productions Recto-Verso (www.mmrectoverso.org)
Les Productions Recto-Verso, actives en arts multidisciplinaires et électroniques, gèrent un programme de résidences dans lequel peuvent s’inscrire certains projets de spectacles littéraires. Les bénéficiaires profitent de lieux et d’équipements spécialisés pour une période de création intensive.

Résidence internationale aux Récollets (www.international-recollets-paris.org)
Cette résidence de trois mois consécutifs a pour mission d’accueillir à Paris des écrivains étrangers qui ont un projet de recherche littéraire spécifique à développer. Les candidats doivent avoir un minimum de cinq ans de pratique professionnelle.

Résidences d’artistes au Centre Camac (www.camac.org)
Le Centre Camac, à Marnay-sur-Seine (France) reçoit des artistes de toutes disciplines pour un séjour allant de un à six mois. Une participation financière est exigée.

Résidence d’écriture Québec-Paris (www.maisondelalitterature.qc.ca)
La résidence d’écriture Québec-Paris est un programme d’échange d’écrivains mis en place dans le cadre d’une entente de coopération culturelle établie entre les villes de Québec et de Paris. L’auteur québécois sélectionné réside à Paris pendant trois mois. Pour être admissibles, les auteurs doivent résider à Québec depuis au moins un an et avoir publié au moins deux livres chez un éditeur professionnel. Les auteurs intéressés doivent répondre à l’appel de candidature lancé à cet effet.

Résidence de création en BD Québec-Aquitaine (www.maisondelalitterature.qc.ca)
Cette résidence croisée permet à un bédéiste de Québec de faire un séjour de création à Bordeaux (France) chaque automne. Pour être admissibles, les auteurs doivent, au cours des trois dernières années, avoir publié un minimum de quatre histoires en bande dessinée parues à deux occasions distinctes dans des livres, revues littéraires, des anthologies ou des périodiques reconnus.

Résidence d’écriture théâtrale Québec-Caraïbes (www.maisondelalitterature.qc.ca)
Les auteurs membres du Centre des auteurs dramatiques (CEAD) résidant sur le territoire des régions de Québec et Chaudières-Appalaches ont accès à cette résidence tenue tous les deux ans. L’auteur sélectionné est reçu pendant quelques semaines en Guadeloupe. Les auteurs intéressés doivent répondre à l’appel de candidature lancé à cet effet.

Résidence d’écriture pour la relève (www.maisondelalitterature.qc.ca)
Cette résidence créée par L’Institut Canadien de Québec avec le soutien de Première Ovation permet à un jeune auteur de Québec d’occuper, pendant le mois de juillet, la résidence d’écrivains de la Maison de la littérature dans le Vieux-Québec. Les auteurs intéressés doivent répondre à l’appel de candidature lancé à cet effet.

Résidence d'écriture à Neuvy-le-Roy (www.maisondesecritures.com)
La Maison des écritures reçoit des auteurs à Neuvy-le-Roy dans un ancien presbytère. Deux livres à compte d’éditeur sont exigés dans l’appel de candidatures.

Résidence d'artistes de la Prée (www.pourquelespritvive.org)
Une abbaye cistercienne reçoit des artistes de toutes disciplines pour des séjours de 183 jours et plus. L’accueil organisé à La Prée se limite à la mise à disposition d’un logement.

Résidence d’écrivains autochtones en début de carrière du Conseil des arts du Canada
(http://www.canadacouncil.ca/subventions/lettres/iw127227332247343750.htm)
Cette résidence est conçue pour permettre aux candidats retenus de mettre à jour et de perfectionner leurs compétences en rédaction et comprend des ateliers de formation, des périodes d’écriture individuelle en studio, des exposés de conférenciers, de la recherche sur Internet et dans des archives, ainsi qu’un volet culturel.

Studios-résidences du Conseil des arts et des lettres (www.calq.gouv.qc.ca)
Le Conseil des arts et des lettres du Québec met à la disposition des artistes québécois des studios-résidences à travers plus d’une quinzaine de pays dans le monde. Si certains sont réservés aux artistes ayant dix ans de pratique et plus, il arrive que des artistes ayant deux ans de pratique soient sélectionnés pour une résidence.


PRIX ET CONCOURS

Prix et concours pour la relève
Ces prix et concours s’adressent à ceux qui n’ont jamais publié ou aux auteurs dont le nombre de publications répond aux critères.

Concours du loisir littéraire (www.litteraire.ca)
Les membres de la Fédération québécoise du loisir littéraire peuvent participer à ce concours dédié aux écrivains amateurs.

Concours littéraire Lurelu (www.lurelu.net/concours.htm)
Pour encourager la relève en littérature jeunesse, la revue Lurelu lance chaque année un concours destiné à ceux qui n’ont jamais publié de fiction chez un éditeur reconnu.

Grand prix de la relève littéraire Archambault (www.archambault.ca)
Créé afin de promouvoir les nouveaux auteurs québécois de langue française, le prix est attribué à l'auteur d'un premier roman écrit en français. Les éditeurs peuvent soumettre des œuvres de leur catalogue.

Prix Anne-Hébert
Depuis 2000, récompense une première œuvre de fiction en langue française écrite par un citoyen canadien ou un résident permanent du Canada. Les éditeurs doivent faire parvenir les livres au Centre culturel canadien de Paris.

Prix Cécile-Gagnon (www.dramaction.qc.ca)
Créé en 1997 par l’Association des écrivains québécois pour la jeunesse, ce prix récompense exclusivement les auteurs d’une première œuvre de fiction pour la jeunesse publiée par un éditeur reconnu. Un prix pour le meilleur premier album est également remis aux trois ans.

Prix de la rivière Ouelle de la nouvelle policière (www.st-pacome.ca/polar/f_prix.html)
Ce prix s’adresse aux auteurs n’ayant jamais publié. Chaque année, il récompense des nouvelles policières démarrant sur une phrase amorce déterminée par les organisateurs.

Prix Gratien-Gélinas (www.cead.qc.ca/Prix_GG.html)
Ce prix récompense une œuvre inédite d’un membre du CEAD. Les auteurs qui souhaitent déposer un texte ne peuvent avoir plus de trois textes produits professionnellement à leur actif.

Prix littéraire Henriette-Major (www.dominiqueetcompagnie.com)
Ce prix littéraire a été créé pour encourager les nouveaux auteurs en littérature jeunesse dans la publication d'un premier roman.

Prix Piché de poésie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (http://www.fiptr.com/concours_piche.html)
Toute personne majeure n’ayant jamais publié de poésie peut soumettre un manuscrit inédit à ce prix annuel. Le texte gagnant est publié aux Écrits des Forges.

Prix Réal-Fillion (Bédéis Causa) (www.fbdfq.com)
Le Festival de la bande dessinée francophone de Québec remet chaque année plusieurs prix à des bédéistes québécois. Le prix Réal-Fillion récompense un premier album publié en contexte professionnel.

Prix Robert-Cliche (www.edvlb.com/prixrobertcliche/reglements.aspx)
Les résidents du Québec n’ayant jamais publié de roman peuvent soumettre un manuscrit inédit à ce prix. Le lauréat est publié aux éditions VLB.

Prix et concours pour la jeune relève (avec critère d’âge)
Concours littéraire du Carrefour international de théâtre (www.carrefourtheatre.qc.ca)
Ce concours d’écriture présenté par le festival de théâtre récompense des textes de maximum 2000 mots dans les catégories nouvelle, poésie et théâtre. Les participants doivent être âgés entre 18 et 30 ans. Le grand gagnant remporte un séjour culturel au Festival d'Avignon.

Prix Émile-Nelligan (www.fondation-nelligan.org/prixNelliganReglements.html)
Prix de poésie pour poète en émergence de l'Amérique du Nord de trente-cinq ans ou moins pour un recueil en français écrit dans la dernière année.

Prix Félix-Leclerc de poésie (www.fiptr.com/concours_leclerc.html)
Ce prix récompense un premier recueil de poésie écrit par un auteur âgé de 35 ans et moins et paru chez un éditeur professionnel.

Prix du jeune écrivain de langue française (www.pjef.net)
Ce prix récompense chaque année des nouvelles écrites par des jeunes âgés de 15 à 27 ans issus de toute la francophonie. Les textes lauréats sont publiés dans un recueil collectif aux éditions Buchet/Chastel.

Prix et concours accessibles aux auteurs n’ayant jamais publié
Ces prix et concours sont ouverts à tous les auteurs, sans égard à leur âge ou au stade de leur carrière. Il est possible de soumettre des textes à ces prix sans avoir publié de livre.

Concours BD Hachette
Tous les auteurs canadiens, publiés ou non, peuvent soumettre une bande dessinée francophone inédite à ce concours. La BD lauréate est publiée chez Glénat Québec.

Concours de la Fondation lavalloise des lettres (www.breves.qc.ca)
Ce prix a été créé pour encourager l'écriture de textes littéraires courts, selon la politique éditoriale de la revue Brèves littéraires.

Concours de nouvelles XYZ (www.xyzrevue.com)
XYZ. La revue de la nouvelle présente ce prix depuis de nombreuses années. Le texte lauréat est publié dans ses pages.

Concours du meilleur texte de quatre lignes (www.uqac.ca)
L’unité d’enseignement en lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi a lancé ce concours en 1984. Ouvert aux résidents permanents du Québec, il couronne le meilleur texte de quatre lignes reçu, notamment par sa publication dans la revue La Bonante.

Concours du meilleur texte de trois pages (www.uqac.ca)
L’unité d’enseignement en lettres de l’Université du Québec à Chicoutimi a lancé ce concours en 1984. Ouvert aux résidents permanents du Québec, il couronne le meilleur texte de trois pages reçu, notamment par sa publication dans la revue La Bonante.

Concours Pleins yeux sur la nouvelle
La Société littéraire de Charlesbourg lance chaque année un concours de nouvelle thématique.

Prix Alibis (www.revue-alibis.com)
Alibis est la première revue québécoise entièrement consacrée à la littérature policière, au mystère, au noir et au thriller. Son concours annuel permet de couronner un texte dans l’un de ces genres. Le lauréat remporte une bourse de 1000 $ et un séjour en France afin d’assister à un prestigieux salon du polar.

Prix littéraires Radio-Canada (zonedecriture.radio-canada.ca)
Depuis 1945, Radio-Canada offre une tribune aux auteurs et écrivains de tous âges dans le but de promouvoir la création littéraire canadienne. Les textes soumis doivent être inédits. Des prix en argent sont remis par le Conseil des arts du Canada et les textes gagnants sont publiés dans le magazine enRoute d’Air Canada.

Prix Solaris (www.revue-solaris.com/prix)
La revue Solaris s'intéresse à toutes les manifestations de la science-fiction, du fantastique et des genres associés, comme l'horreur et l'insolite. Afin d’encourager la relève dans les domaines de la création littéraire, Solaris organise un concours annuel.

Prix de la Bande à Moebius (www.revuemoebius.qc.ca)
La revue Moebius décerne chaque année le Prix de la Bande à Mœbius. Remis lors du Salon du livre de Montréal, ce prix récompense le meilleur texte paru dans la revue au cours de l'année.

Prix réservés aux résidents de la Ville de Québec
Ces prix ne sont pas ouverts exclusivement à la relève, mais il arrive que de premiers ouvrages y soient couronnés.

Prix des abonnés du Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec
(www.bibliothequesdequebec.qc.ca)
Les Prix des abonnés du Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec sont décernés par vote populaire et couronnent trois livres : un ouvrage documentaire, une œuvre de fiction et un livre jeunesse. Une bourse de 1000 $ est remise aux auteurs gagnants.

Prix littéraires de la Ville de Québec et du SILQ
(www.silq.ca/prix_et_concours/prix_ville_quebec)
Ces prix de création littéraire visent à souligner l’excellence et le talent d’auteurs de la région de Québec, en plus de positionner la ville au rang des capitales qui attribuent des prix littéraires. Ils récompensent des ouvrages publiés par des éditeurs professionnels.


Autres prix

Concours d’œuvres médiatiques bleuOrange (figura.uqam.ca)
Chaque année, Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire (antenne Concordia) et le Département d’études françaises de l’Université Concordia, en collaboration avec bleuOrange, revue de littérature hypermédiatique (www.revuebleuorange.org), ouvrent un concours pour la conception et la réalisation d’une œuvre médiatique à contenu littéraire. Le concours est ouvert aux étudiants inscrits dans un cégep ou une université québécoise.


LIENS D’INTÉRÊT

Interface Prix littéraires du Québec de BanQ
(http://services.banq.qc.ca/sdx/prix/list_prix_litteraire.xsp?field=titre_nav&courant=vrai&col=*)
D’autres prix littéraires parfois prestigieux sont ouverts de façon non exclusive aux auteurs de Québec ayant publié un ou deux livres en contexte professionnel. Pour les rechercher, consultez cet outil de recherche disponible sur le site de Bibliothèque et archives nationales du Québec.